13 causes d’absence de désir sexuel chez la femme

L’absence ou la baisse du désir sexuel est parfois gênante pour la femme elle-même et pour son partenaire. Cela gêne la sexualité du couple qui doit etre bien vécue afin de préserver leur santé mentale et sociale. Les causes sont le plus souvent psychologiques et sont en rapport avec le vécu de la femme. La sexualité de la femme est un peu différente de celle de l’homme en ce sens que l’homme tire facilement son plaisir en éjaculant alors que la femme peut ne pas avoir d’orgasme mais ressentir pleinement du plaisir lors d’un rapport sexuel. Chez la femme, c’est essentiellement le contexte émotionnel qui déclenche le plaisir. L’idée qu’elle a d’etre désirée et etre en train de faire l’amour avec l’homme aimé et cela accompagné de toute la sensualité et la tendresse qui la fait ‘’vibrer’’ au maximum. Alors chaque fois que ce contexte émotionnel est entaché, le plaisir prendra un coup. Le cerveau (psychisme) joue le rôle le plus important dans la sexualité. De ce fait ce psychisme de la femme doit etre protégé.

Voici les causes les plus courantes :

1-La culpabilité ou la honte transmises lors de l’éducation.

La femme s’interdit alors de désirer un homme, de ressentir l’envie d’avoir des rapports sexuels parce qu’au cours de son éducation, on lui aurait dit que le sexe est sale ou impure par exemple.

2-Les difficultés au sein du couple.

C’est le cas des disputes récurrentes dans un couple qui peuvent entrainer une baisse de l’appétit sexuel si elles perdurent car la femme a besoin d’harmonie intérieure pour l’équilibre de sa sexualité.

3-L’anxiété et le stress.

 Lorsque la femme subit trop stress répétés, cela peut avoir un impact sur sa libido qui peut s’abaisser et elle n’aura aucun désir sexuel ou son envie va baisser. Une femme qui occupe un poste de très grande responsabilité et qui ne met pas d’hygiène dans sa santé mentale après son boulot, en pratiquant par exemple le sport, en se divertissant, se relaxant et en se déconnectant d’avec les choses du travail, aura son toujours hanté par tout ce qui est en rapport avec ce boulot, même étant à la maison et couchée sur le lit avec son époux. Cette attitude va inhiber de façon inconsciente le désir sexuel. Alors que pour que ce désir vienne normalement, il faut que la femme arrive à faire le vide dans sa tête et se déconnecter de tout ce qui la préoccupe.

4-Les antécédents sexuels : viol, inceste.

Ces situations traumatisantes marquent à vie la femme s’il n’y a pas une prise en charge psychologique et cela pourrait impacté sa sexualité.

5-La ménopause.

Au cours de cette période de la vie de la femme, il peut y avoir une baisse du désir sexuel. Mais lorsque cette femme ménopausée est libérée de soucis trop tracassant, son désir peut s’améliorer.

6-La manière de procéder de l’homme lors des rapports sexuels.                                       

C’est le cas lorsque l’homme est purement mécanique et brutale au cours des rapports sexuels sans préliminaires et douceur. Lorsque cela est répété, l’envie peut baisser ou disparaitre chez la femme qui ne trouve pas de gout à cette manière de faire l’amour qu’elle trouve déshonorant et rabaissant pour elle.

7-Maladresse masculine lors des premiers rapports sexuels de la femme.

Il procède sans tact, sans douceur, sans tendresse, sans délicatesse. Alors que ce premier rapport représente l’inconnu pour la femme et elle devrait le découvrir dans une atmosphère de tendresse et d’assurance que l’homme doit lui donner.

Cette brutalité et manque de délicatesse de l’homme peut provoquer le dégout du rapport sexuel chez certaines femmes.

8-Blessures intérieures.

Ce sont les souffrances émotionnelles, psychologiques, morales accompagnées d’évènements douloureux. C’est le cas d’une femme qui surprend son époux avec une autre femme sur leur lit conjugual.Son époux, au lieu de lui demander pardon, il la bat devant l’autre femme, prétextant qu’elle aurait crié sur lui. Tant que son époux ne lui demande pas sincèrement, cette femme va toujours trainer cette souffrance intérieure qui va réduire son désir sexuel.

9-Infidélité du conjoint.

Cela entraine des souffrances émotionnelles et psychologiques chez la femme qui ne se sent plus aimée par son homme et elle décide de ne plus désirer cet homme qui l’a trahi. En décidant de ne plus désirer cet homme car mécontente et frustrée, son corps fini par s’habituer à ce manque d’envie car l’habitude devient une seconde nature. Pire, si cet homme ne s’excuse pas sincèrement pour rétablir toute la dignité de son épouse, le cas risque de s’empirer.

10-Stérilité de la femme.

Certaines femmes stériles se sentent incapables et inutiles. Après plusieurs tentatives de recherche d’un enfant par des rapports sexuels fréquents aux périodes ovulatoires pendant des années, elles sont déçues et peuvent avoir du dégout pour ces rapports sexuels infructueux.

11-La femme n’aime pas son homme.

La femme a besoin de ressentir des émotions fortes à la vue et au toucher de son partenaire pour que le désir sexuel soit entretenu. Alors que quand elle n’aime pas cet homme, c’est un véritable calvaire pour elle de se sentir touché et même avoir des rapports sexuels avec cet homme qu’elle n’aime pas. Elle ne voudra plus de ce rapport et cela va entrainer une inhibition du désir.

Alors, son homme doit faire en sorte de susciter en elle des émotions fortes qui vont déclencher le désir. Aussi, l’homme devra s’atteler à se faire aimer par sa partenaire en communiquant sincèrement avec elle.

12-Certaines coutumes qui entrainent des blessures à la femme.

Cela se produit après le décès de son conjoint et on lui donne un nouveau conjoint qui peut etre un parent proche de son défunt conjoint qu’elle n’aime pas et qui s’introduit brusquement dans sa vie sexuel. Cela traumatise cette femme qui souffre préalablement de la disparition de son mari. Il va s’en suivre un dédain pour ce nouveau mari et un dédain des rapports sexuels avec ce dernier qu’on lui aurait imposé et qui entre dans sa vie sans douceur ni tendresse.

13-L’égoïsme du partenaire.

C’est le cas de l’homme qui ne recherche que sa satisfaction sexuelle personnelle sans rechercher celle de sa femme. Le plaisir sexuel chez la femme se ressent en général après une longue période marquée par les préliminaires composés de câlins, mots doux, tendresse, douceur et c. Alors que si l’homme se précipite et éjacule tôt sans satisfaire sa partenaire, celle-ci n’aura plus de gout à ces rapports qu’elle trouvera fade.

Dr Marc TRA, Médecin/ D.E.S Psychiatrie/ Coach du bien-être et gestion du Poids/ Coach des personnes stressées, anxieuses, déprimées