la gonococcie:7 informations à retenir

C'est une IST (infection sexuellement transmissible) très fréquente dont souffrent en général les jeunes qui ont le plus souvent des comportements sexuels à risque dus en général à l'alcool ou d'autres substances ; la méconnaissance de ses complications par ces jeunes nous amène à attirer leur attention pour un changement de comportement sexuel.

1. Peut se transmettre lors des rapports sexuels génitaux ,anaux et buccaux.

Signes génitaux:

-Chez l'homme,les signes génitaux sont les brulures lors de l'émission d'urine,l'écoulement de pus au niveau du méat urinaire .

-Chez la femme il n'y a pas de signes en général et lorsqu'il y a quelques signes,ceux-ci sont très discrets et ne sont pas spécifiques de la gonococcie.Il y avoir des douleurs lors des rapports sexuels,des saignements en dehors des menstues,une lourdeur du bas-ventre, des pertes vaginales et les signes présents chez l'homme.

Signes au niveau de l'anus:

Ces signes sont présents chez ceux qui pratiques des rapports sexuels anaux.A ce niveau,la gonococcie peut se manifester par des douleurs anales,une sensation de défécation incomplète,des saignements anaux,écoulement de pus au niveau.

Signes buccaux:

La maladie peut se manifester par des douleurs de la gorge ressenties lorsqu'on avale la salive ou un aliment et la présence de ganglions sous la machoire inférieure.

2. Propagée par des individus porteurs de l'infection et qui n'ont aucun signe.

Ces personnes peuvent ne pas savoir qu’elles sont malades et propagent ainsi la maladie en contaminant leurs différents partenaires sexuels.

C'est pourquoi il est très important de protéger tous vos rapports sexuels occasionnels et à risque, voire meme de pratiquer la fidelité ou l'abstinence selon ce que vous pouvez appliquer.

3. Peut provoquer la stérilité chez l'homme et la femme.

-Par atteinte des testicules et la prostate chez l'homme et des trompes et le col de l'uterus chez la femme. Cela survient lorsqu'elle est non traitée, mal traitée ou même quand elle traitée tardivement.

4. Très fréquente chez les jeunes qui sont sexuellement très actifs et qui ont des comportements sexuels à haut risques.

Cela se voit chez certains jeunes lorsqu’ils sont sous l’effet de l’alcool ou de certaines substances, ils n’arrivent pas à se contrôler et ont des rapports sexuels non protégés qui peuvent aboutir à une IST comme la gonococcie.

Donc surveillez-vous.

5. Se traite et guérit sans séquelles si vous vous rendez le plus tôt à l’hôpital.

Lorsque la maladie est détectée vite par le médecin,le traitement vous donne la guérison très rapidement.Lorsqu'elle est traitée tardivement, elle peut entrainer un rétrécissement de l’urètre (petit canal par lequel l'urine sort au niveau du sexe) rendant difficile le fait d'uriner.

6. Faites traiter vous et vos différent (e)s partenaires sexuels (le)s.

Afin que votre traitement soit complet et pour éviter les rechutes. Car après votre guérison, si vous n'aviez pas traité tous vos partenaires sexuels et que vous avez à nouveau des rapports sexuels non protégés avec eux ou elles, vous pourriez à nouveau etre contaminé.

7. Pour éviter la gonococcie, protégez tous vos rapports sexuels à risque et occasionnels ou abstenez-vous d’avoir des rapports sexuels à risque.

Par Dr Marc TRA, Médecin Généraliste et Coach Santé et Bien-être