13 signes pour reconnaître le syndrome de fatigue chronique

C’est une affection caractérisée par un état de fatigue persistant et inexpliqué. Ce n’est pas une affection contagieuse. Il serait en rapport avec un dysfonctionnement immunitaire qui aurait été provoqué par un stress physique ou psychologique. Mais sa gravité réside dans la difficulté de son diagnostic, sa prise en charge et ses complications car il a tendance à provoquer chez certaines personnes de petits états de dépression passagère ou d’anxiété, car mal vécu par ces derniers.

Cette fatigue entraine une altération de l’état de santé de la personne qui en souffre et impacte négativement sur ses activités professionnelles et personnelles. Après un épisode grippal ou un traumatisme physique, on peut ressentir ces signes. Sa prise en charge fait appel à une psychothérapie, un repos médical ou un traitement médicamenteux. La difficulté réside dans son diagnostic car plusieurs pathologies peuvent entrainer une fatigue telles que l’anémie, l’hypotension artérielle, la colopathie, l’hépatite, les cancers. On parle de syndrome de fatigue chronique lorsque des examens et bilans médicaux ont permis d’éliminer les autres causes en rapport avec des affections médicales connues.

Dans le syndrome de fatigue chronique, on retrouve :

1-Une fatigue persistante inexpliquée qui dure plus de 6 mois.

Cette fatigue n’est pas liée à l’intensité d’un exercice physique ou mental. Elle s’accentue après un effort physique ou mental modéré et à tendance à persister plus de 24 heures. Elle peut même persister après des temps de repos. C’est le cas de la personne qui se sent toujours très fatiguée même après une longue période de repos qui devrait le tonifier et lors de tous petits efforts tels que la montée du premier étage d’un immeuble entraine un épuisement.

2-Un sommeil non réparateur.

Normalement après un sommeil nocturne de qualité d’au moins six heures, on se sent en pleine forme. Alors que dans le cas du syndrome de fatigue chronique, on se sent toujours très fatigué après ce sommeil de qualité  comme si on venait de travailler et on ressent intérieurement qu’on est épuisé. Par quoi ? On se pose plusieurs questions car conscient de l’état de souffrance face à cette fatigue.

3-Une baisse des performances scolaires, professionnelles, sportives et intellectuelles.

Le travailleur qui faisait des exploits commence à avoir une baisse de son rendement à cause de cet état de fatigue chronique qui perturbe son mental et entraine davantage de stress, surtout lorsque le médecin après tous les examens lui affirme que tous les examens sont négatifs. C’est tout à fait normal surtout lorsqu’on face à une fatigue qui perdure malgré qu’on ait pris des temps de repos ou de vacances même, pour laquelle on a effectué un voyage à l’extérieur de son pays d’habitation afin de s’évader tout juste un peu. Une inquiétude et des auto-interrogations s’en suivent et lorsqu’elles restent sans réponses convaincantes, une tristesse envahie la personne car se sentant impuissant face à un fardeau qui l’accable dans le silence et peut-être de façon pernicieuse se dit-elle .Tout cet ensemble finira par le rendre de moins en moins efficace dans ses activités qui demandent en général soit de la concentration ou de l’effort physique.

4-Une réduction ou un abandon des activités de routine.

Face à cet état, il se produit parfois de petits épisodes de dépression passagère et la personne ne trouve pas de gout à la vie et dans ses activités de routine (c’est-à-dire ce qu’il a l’habitude de faire) et il peut finir par abandonner ses activités. Cela s’explique par l’état de souffrance intérieure qu’il vit seul. En effet, l’on a besoin de plus de vitalité physique et mentale pour effectuer ces activités de routines (pour les nouvelles activités, l’on se sent en général excité de les accomplir et elles en demandent moins puisque l’excitation est présente).La vitalité physique et mentale étant diminuées, le fatigué chronique risque de réduire ou même d’abandonner ses activités de routines.

5-Des douleurs articulaires sans inflammation.

On peut avoir des douleurs au niveau des genoux, des épaules et surtout de la colonne vertébrale avec des lombalgies persistantes malgré une radiographie lombaire sans anomalie et la prise d’anti-inflammatoires et d’antidouleurs. Ces douleurs seraient en rapport avec une réponse immunitaire inadéquate aux stress physique ou psychologique intense sur une longue période.

6-Des douleurs musculaires inexpliquées.

On se sent courbaturé avec des douleurs de tout le corps telle qu’on se sent le lendemain d’une journée de sport intensif après avoir arrêté le sport pendant longtemps. Les massages périodiques de tout le corps n’ont pas eu d’effet escomptés. Elles sont parfois accompagnées de céphalées importantes et inhabituelles.

7-Des problèmes neurologiques ou cognitifs. 

Une confusion mentale, une perte de mémoire remarquée lorsque la personne oublie fréquemment les évènements très récents. Une difficulté à se concentrer ressentie surtout lors des activités qui nécessitent d’etre concentré et la personne n’y arrive pas du tout et elle perd du temps sur la même activité sans bouger. L’apparition d’une nervosité et d’une irritabilité inexpliquées, la personne s’énerve pour des choses apparemment banales qui ne doivent pas entrainer normalement une colère .L’hypersensibilité au bruit et à la lumière, dans ce cas le moindre bruit la dérange excessivement. C’est le cas du Directeur qui arrive à la maison et lorsque les enfants font de petits bruits, il s’emporte à l’extrême et décide d’enfermer ces enfants dans leur chambre tout en hurlant qu’il ne veut plus entendre du bruit car cela le dérange. Tous ces signes sont en rapport avec une perturbation du bon fonctionnement de l’organisme.

8-Un étourdissement, pâleur extrême.

Cela se traduit par l’apparition d’épisodes de vertiges légers et passagers et la pâleur des lèvres, les paumes et plantes des pieds qui tirent sur du blanc au lieu du rouge normalement. Ces signes peuvent révéler la présence d’une anémie. On a remarqué des cas d’anémie chez des personnes souffrant de cette affection. Le dysfonctionnement immunitaire aurait sans doute eu un impact sur les globules rouges ou sur leurs cellules souches. C’est pourquoi il est important de consulter un médecin dans le cas de fatigue avec ces signes.

9-Apparition de palpitations, troubles du rythme cardiaque.

Le cœur étant le moteur de l’organisme humain, si ce dernier est épuisé, étouffé par une fatigue chronique, cette fatigue va finir par avoir des effets sur le cœur en provoquant un désordre dans son fonctionnement normal qui va se manifester par des anomalies du fonctionnement électrique de ce cœur.

10-Des épisodes de transpiration, sensation de fièvre, extrémité froide, intolérance aux températures extrêmes (forte chaleur ou fraicheur intense).

11-Une modification importante du poids (prise excessive ou perte excessive de poids).

Par perturbation du fonctionnement de certaines glandes.

12-Des maux de gorge à répétition, une grippe à répétition, allergie à répétition.

13-Une raideur et des douleurs cervicales.

Plusieurs personnes souffrent de cette affection sans le savoir et vivent sous ce ‘’poids’’ qui les accable de jour en jour. La décision de consulter un médecin est vitale car elle permettra de poser le diagnostic après avoir éliminé les autres causes (liées à des maladies connues) et aborder la prise en charge.

Par Dr Marc TRA, Médecin Généraliste et Coach Santé et Bien-être